Immigration religieuse 2019-10-17T11:26:57+00:00

IMMIGRATION RELIGIEUSE

La plupart des communautés religieuses canadiennes peinent à trouver leur relève au Canada.  En effet, plusieurs clients nous mentionnent que leur dernière recrue canadienne remonte à plus de trente ans.  Face à ce constat, ces communautés n’ont d’autre choix que de se tourner vers l’international afin d’assurer la survie de leur communauté ainsi que de leurs œuvres.

CONTACTEZ-NOUS

Travailleur religieux

Les travailleurs religieux bénéficient de deux catégories spéciales pour l’obtention d’une autorisation de séjour au Canada.  C’est donc dire que lorsque les communautés religieuses ont besoin de renforts rapidement, il y a une solution!  Si votre candidat étranger est dispensé de visa d’entrée au Canada, la demande pourra se faire directement à la frontière, diminuant davantage les délais avant l’arrivée de votre membre parmi nous.

Résidence permanente

Généralement, les travailleurs religieux ne feront pas de très bons candidats à l’immigration permanente selon les programmes réguliers des travailleurs qualifiés.  En effet, le gouvernement définit la notion de travail comme étant nécessairement rémunérée, ce qui ne colle pas à la réalité de la majorité des communautés religieuses.  Ainsi, très peu de religieux réussissent à se qualifier dans les programmes d’immigration réguliers.

Nous demandons donc à ce qu’une mesure discrétionnaire soit appliquée afin de permettre à vos membres d’obtenir la résidence permanente au Canada.  Dans de tels cas, il ne s’agit pas de remplir certains critères objectifs, mais plutôt de persuader l’agent d’immigration que votre candidat mérite l’application de cette mesure discrétionnaire.  Tout devient donc subjectif…  Il est plus que nécessaire dans ces circonstances de préparer un dossier complet et convainquant.

Études religieuses

Que ce soit le premier motif de la venue d’un religieux étranger ou bien une décision qui est prise plusieurs mois, voire plusieurs années suite à l’arrivée de votre religieux au Canada, les études religieuses dans un établissement d’enseignement gouvernemental nécessiteront l’obtention d’un permis d’études.  Bien qu’il n’y ait pas de catégorie particulière pour les religieux en termes de permis d’études, compte tenu de la nature particulière du mode de vie religieux, il faudra adapter la présentation du dossier en conséquence.

Il est important de prendre en considération que vos jeunes novices ne pourront pas bénéficier de permis d’études pour cette période de formation cruciale à la vie religieuse.  En tous les cas, comme le noviciat est une période d’immersion dans la vie religieuse, nous pourrons normalement obtenir une autorisation de travail religieux pour cette période.